[wpms_breadcrumb reverse="0"]
LE BLOG DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Quand les nouvelles formes de travailler conduisent à une approche agile du travail !

 Quand les nouvelles formes de travailler conduisent à une approche agile du travail !

Si les métiers changent, la manière de travailler évolue aussi rapidement. Les relations entre entreprises et salariés ont tendance à s’estomper au profit de l’émergence des travailleurs indépendants, impliquant nécessairement une adaptation tant des entreprises que des salariés eux-mêmes.

De nouveaux métiers mais aussi et surtout une nouvelle façon de travailler !

Les études sur le marché du travail dans les années à venir se multiplient, et toutes pointent la révolution qui a déjà commencé. Selon certains experts, près de 2/3 des emplois de demain n’existent pas encore aujourd’hui, alors que pour d’autres cette proportion ne serait que de 50 %. C’est devenu une évidence : les métiers de demain n’existent pas encore aujourd’hui, et personne ne peut prédire les conséquences qu’engendreront l’Intelligence artificielle, le Machine Learning ou encore la technologie de la Blockchain. Nous nous sommes déjà interrogés sur ces incertitudes, mais ces dernières mettent en avant une autre problématique toute aussi essentielle pour le marché du travail : le changement des conditions de travail.

Si l’intelligence artificielle accélère l’automatisation des tâches, jusque-là, exécutées par les salariés des entreprises, elle implique aussi de :

  • Renforcer la formation professionnelle des experts en charge de mettre en œuvre cette transition
  • Faire appel à des spécialistes de plus en plus pointus

Cette recherche de la spécialisation extrême a une autre conséquence prévisible : la nécessité d’externaliser cette expertise. Tous les acteurs économiques n’auront pas la possibilité de mobiliser ces compétences spécifiques en interne, et l’externalisation tend à se généraliser dans les métiers du numérique comme dans bien d’autres.

Indépendance contre salariat, une lutte constante et appelée à durer dans un monde en transformation

Devenir consultant SEO indépendant ou pouvoir se vendre en tant que Webdesigner freelance fait de plus en plus partie des options s’offrant aux étudiantes et aux étudiants des multiples écoles du Web. Le statut d’indépendant gagne du terrain face à celui du salariat traditionnel, et cette évolution n’est pas sans soulever de nombreuses problématiques tant pour les anciens salariés que pour les entreprises elles-mêmes.

Non seulement, le professionnel doit faire preuve d’une expertise reconnue et donc d’une formation continue assurée, mais il doit aussi endosser la casquette du chef d’entreprise, en charge de trouver de nouveaux marchés (de nouvelles entreprises). Pour l’entreprise, cette externalisation permet de cibler plus précisément ses objectifs, en recherchant les profils les plus conformes avec ces attentes. Cela implique aussi, du point de vue de l’entreprise, un relâchement des obligations en termes de formation professionnelle, puisque cette mise à jour des connaissances et des compétences relève désormais de la responsabilité des indépendants.

La formation continue, un tremplin pour travailler plus …. agile

Il ne s’agit pas de renoncer à la formation continue bien au contraire, mais de s’appuyer sur l’acquisition (et la maitrise) des dernières compétences pour atteindre l’objectif visé. En cela, le glissement du salariat vers l’indépendance pour les salariés répond à une autre évolution du marché du travail : l’émergence et la généralisation d’une approche Agile. Souvent qualifiée, de manière réductrice, de méthode agile, l’approche Agile séduit tous les acteurs économiques, en charge du développement de projet.

Il ne s’agit plus alors de tout planifier dans les moindres détails mais bien de s’appuyer sur les spécialités de chacun des intervenants pour gagner en efficience dans la conduite des projets. Si la méthode Agile renforce les avantages de ce nouveau mode de collaboration (entreprise et indépendants au détriment de la relation hiérarchique employeur – employé), il est alors naturel d’imaginer que ce statut d’indépendant est appelé à encore se développer dans les années à venir. Ce qui soulève alors, de manière plus importante encore, la question de la formation continue de ces travailleurs free-lance.

La spécialisation dans l’une ou l’autre de ces disciplines ne pourra être pleinement bénéfique, que si  ces travailleurs indépendants sont rompus aux exigences de la conduite de projet et donc du travail en équipe. C’est donc bien un nouvel aspect à prendre en considération, et pour lequel la formation professionnelle représente une solution parfaite et idéale.

Et vous, comment appréhendez-vous ces évolutions du marché du travail ? Quels sont les défis, selon vous, que devront relever ces travailleurs de demain ?