[wpms_breadcrumb reverse="0"]
LE BLOG DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La formation professionnelle, des objectifs pour l’intérêt du bien commun ?

 La formation professionnelle, des objectifs pour l’intérêt du bien commun ?

La formation professionnelle doit-elle se concentrer sur les besoins des entreprises et des salariés, ou doit-elle aussi prendre en compte les enjeux de société, qui se posent aujourd’hui ? Difficile de répondre de manière catégorique, même si on ne peut envisager que cette formation continue puisse ignorer l’évolution de notre mode de vie à court et moyen terme.

 

Quand la formation professionnelle doit répondre aux objectifs des entreprises et satisfaire aux attentes des salariés

 

Lorsque l’on évoque la formation professionnelle, souvent qualifiée de formation continue, on s’attarde sur les opportunités offertes à chaque salarié de pouvoir réorienter sa carrière professionnelle. Les nouvelles mesures, entrées en vigueur au 1er janvier 2019, renforcent ces possibilités de reconversion professionnelle, notamment avec l’instauration du CPF de transition, destiné à permettre à chacun de changer de métier.

Mais cette formation professionnelle reste également   un levier efficace, que les entreprises peuvent utiliser pour s’adapter aux nouvelles exigences de leur domaine d’activité. Il s’agira alors pour la direction des Ressources Humaines d’accompagner les collaborateurs de l’entreprise à développer ou renforcer de nouvelles compétences ou à acquérir un nouveau savoir-faire même un savoir-être. Il n’est donc pas étonnant de constater, que les formations numériques représentent une tendance forte du moment.

 

Quand la formation professionnelle doit aussi répondre aux enjeux de société pour s’adapter au monde de demain

 

Bien que la formation professionnelle soit également un outil, utilisé par les pouvoirs publics, pour accompagner la digitalisation de notre économie, ces derniers incitent aussi les entreprises à s’adapter aux autres changements qui s’annoncent pour les années à venir. Lorsqu’une entreprise comprend instantanément comment une formation numérique peut être bénéfique à ses collaborateurs, a-t-elle saisi aussi rapidement les problématiques, que posent cette digitalisation de l’économie. Le numérique n’est-il pas une menace indirecte pour la protection environnementale et la préservation des ressources naturelles ? Le Digital ne représente-t-il pas une menace pour le développement social, en faisant naitre notamment une menace de désocialisation des citoyens à grande échelle ?  Ces questions de société constituent elles-aussi des évolutions, que toute entreprise se doit de prendre en compte pour anticiper les actions de développement (et donc de formation professionnelle) à adopter. Les risques sont désormais connus et identifiés :

  • Pour la protection environnementale : consommation énergétique, métaux rares à exploiter de plus en plus intensément, …
  • Pour le bien-être social : délocalisation, déshumanisation des relations d’affaires et/ou commerciales, délégation de plus en plus importante de tâches à l’intelligence artificielle, …

 

Accompagner la transformation du monde et contribuer à l’émergence d’un nouveau modèle, une des missions assignées à la formation professionnelle

 

Prendre conscience de ces problématiques, engendrée par ces innovations si bénéfiques par ailleurs, est nécessaire pour conduire le changement. Mais qu’il s’agisse des études ou de la formation professionnelle, l’objectif consiste aussi à souligner les solutions envisageables ou à dessiner les voies à suivre pour éviter certains écueils. Et depuis des décennies, le Digital a fortement contribué à l’amélioration des conditions de vie, y compris sur les sujets évoqués ci-dessus. Big DataIntelligence artificielle, Blockchain, Smarts Grids, …, voilà des innovations récentes, qui contribuent et qui sont appelés à contribuer encore plus activement à la transition écologique et sociale de nos sociétés. La technologie et les innovations pour l’intérêt du bien commun, c’est donc aussi un des enjeux principaux des années à venir, et la formation professionnelle ne pourra pas rester à l’écart de ce défi. Sous quelle forme cela se traduira-t-il ? La question est posée, mais on peut légitimement penser que les formations orientées Management et Evolution personnelle intégreront de plus en plus ces problématiques si importantes au développement personnel de chacun. D’un autre côté, les formations orientées solutions métier ou développement digital sont appelées à intégrer ces questionnements pour inciter les apprenants à y apporter des réponses concrètes.

Et vous, estimez-vous, que la formation professionnelle devrait permettre de s’approprier ces enjeux de société, qui pèseront incontestablement sur l’avenir des entreprises elles-mêmes ?