[wpms_breadcrumb reverse="0"]
Développement des capacités Professionnelles

Optimiser votre communication

Reference : DCP06
3 jours - 1940 €
Prochaines sessions
  • Le 3/12/2018
Optimiser votre communication
Objectifs

  • Adapter sa communication au profil de son interlocuteur
  • Développer un comportement assertif dans ses relations interpersonnelles
  • Renforcer sa capacité de persuasion pour donner de l’impact à ses idées
  • S’exprimer avec aisance dans les différents types d’intervention
  • Contourner les situations de blocage

Pré requis

  • Aucun pré-requis demandé pour cette formation

Modalités pédagogiques

Cours dispensé en mode présentiel avec une alternance d’apports théoriques et méthodologiques, et de mises en situations pratiques

Inscription

Programmes de Optimiser votre communication

Connaître les principes de base de la communication

  • Schéma et règles de base de la communication : émetteur, message, récepteur, interférences.
  • Dire n’est pas communiquer. Les éléments clés d’une communication efficace.
  • Les positions de vie : instaurer un contrat gagnant-gagnant avec soi-même et les autres.
  • Comprendre sa propre vision du monde : « la carte n’est pas le territoire ».
  • Les obstacles cognitifs.

Mieux se connaître pour bien communiquer

  • Autodiagnostic sur sa forme d’intelligence. Son intelligence émotionnelle.
  • Evaluer son degré d’affirmation de soi, d’estime de soi, sa force de persuasion et sa résistance au stress.
  • Faire le point sur ses propres atouts et ses axes d’amélioration en termes de communication verbale et non verbale.

Développer un comportement assertif

  • Définir son rôle et préciser sa mission dans son environnement : légitimité, crédibilité ; reconnaissance.
  • Apprendre à critiquer de manière constructive.
  • Accepter d’être critiqué.
  • Remplacer les comportements de fuite, d’agressivité ou de manipulation par l’affirmation de soi.
  • Savoir faire une demande délicate, formuler un refus grâce à la méthode DESC.
  • Distinguer faits, opinions, sentiments.

Etre à l’écoute de son interlocuteur par la communication non verbale

  • Signification des gestes que l’on croit inconscients : autocontact, hétérocontact, positionnement optimal des mains.
  • Prise d’espace et déplacements : savoir habiter son cercle magique.
  • Posture : une position stable pour la respiration, la fluidité d’expression et l’assurance.
  • Expressions du visage. Regard. Voix.

Prendre la parole avec aisance

  • Identifier les différents types d’intervention : la conférence, l’exposé, le débat, la réunion…
  • La maîtrise de soi.
  • Calmer le jeu : check-list à mettre en place pour évaluer la maîtrise du corps, du langage, des idées et de l’émotion.
  • Utiliser les outils de projection mentale.
  • Dominer sa respiration.
  • Projeter sa voix et la moduler.
  • Bien démarrer et structurer son discours.
  • Choisir ses mots percutants et argumenter.

Vendre ses idées

  • Evaluer la situation et clarifier les objectifs à atteindre.
  • Ecouter son interlocuteur activement, questionner sur ce qu’il dit, explorer, reformuler pour vérifier sa compréhension.
  • Trouver des arguments pour convaincre.
  • Organiser ses idées de manière claire et structurée.
  • Lever les résistances, comprendre les zones de blocage.
  • Distinguer compromis et consensus.

Savoir gérer les situations délicates

  • Comprendre les causes et les mécanismes des conflits.
  • Repérer les différents types de conflits : le malentendu, le conflit d’intérêts, le conflit de valeurs…
  • Positionner la situation dans l’échelle des conflits.
  • Prendre conscience des comportements non verbaux.
  • Trouver des moyens pour retourner dans une zone constructive.
  • Faire face au conflit existant.
  • Comprendre les émotions humaines. Se situer et situer son interlocuteur.
  • Remplacer les messages « tu » par les messages « je ».
  • Débloquer la situation en influençant positivement votre interlocuteur.
  • Utiliser l’outil DESC.

Choisir le meilleur canal de communication

  • Déterminer le type de message le plus adapté à la situation.
  • S’interroger sur le récepteur et ses attentes.
  • Définir les spécificités de la communication écrite par rapport au téléphone et au face à face.
  • Etre conscient des limites de la communication par courrier électronique.