[wpms_breadcrumb reverse="0"]
LE BLOG DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Formation professionnelle et études initiales, un même parcours ou des voies différentes ?

 Formation professionnelle et études initiales, un même parcours ou des voies différentes ?

Quelles différences profondes existe-t-il entre la formation continue proposée aux salariés et les études initiales, suivies par les salariés de demain ? L’objectif semble le même et les deux formes d’apprentissage tendent à se rapprocher.

Pourquoi la pédagogie diffère entre les études initiales et la formation professionnelle ?

Formation professionnelle et études initiales, vers un rapprochement ? 

Si la formation continue s’appuie sur les études initiales en ce qui concerne les compétences à développer et à acquérir,  les étudiants peuvent, eux-aussi, apprendre en se confrontant à la réalité du travail. L’alternance constitue ainsi une voie tendance pour poursuivre des études aujourd’hui.

De prime abord, on peut associer les cursus, que choisissent les étudiants pour pouvoir exercer le(s) métier(s) espéré(s) et la formation continue, que chaque salarié peut mobiliser pour évoluer dans son expertise ou pour envisager une reconversion professionnelle. Dans les deux cas, il s’agit bien d’acquérir les connaissances, les compétences, et les savoir-faire pour pouvoir prétendre occuper telle ou telle fonction.

Pourtant bien que l’objectif soit comparable, formation professionnelle et études initiales différent dans leurs approches respectives, principalement en raison du public auquel ces enseignements s’adressent. Les étudiants s’efforcent d’apprendre non seulement un métier mais sont incités à acquérir les méthodes pour travailler au sein d’une entreprise. De leur côté, les salariés engagés dans une formation continue connaissent déjà le cadre de l’entreprise et peuvent donc se concentrer sur les nouvelles compétences à acquérir. La pédagogie diffère donc pour ne pas heurter des salariés expérimentés, qui ne souhaitent pas nécessairement se retrouver sur les bancs de l’école.

La formation continue, un intérêt certain et des contraintes à ne pas ignorer

Pendant des années, la formation continue pouvait se résumer en des sessions d’apprentissage en présentiel, nécessitant une concentration et une assiduité, que les salariés ne pouvaient pas forcément garantir. Déjà expérimentés au travail de terrain, les salariés ressentaient ainsi des difficultés à venir à bout des formations continues, surtout les plus longues. D’autant plus que ces formations professionnelles impliquaient – et c’est toujours le cas aujourd’hui – une réorganisation du quotidien du salarié et de l’entreprise. En effet, si certaines formations intra-entreprise peuvent être réalisées dans les locaux même de la société, le plus souvent la formation continue exige des déplacements vers des locaux extérieurs.  

A ces contraintes logistiques (transport, hébergement, …) s’ajoutent aussi les contraintes organisationnelles. La formation continue d’un salarié implique pour l’entreprise de devoir réorganiser son fonctionnement au quotidien. Il faut alors pallier l’absence d’un salarié absent. C’est d’autant plus vérifiable, que cette formation professionnelle s’inscrive dans la durée.

Désormais, il est possible pourtant d’envisager une formation professionnelle pour chacun de ses collaborateurs sans pour autant désorganiser complètement l’entreprise et en limitant les contraintes matérielles et organisationnelles.

Quand le e-learning devient un atout pour la formation professionnelle

 Si la formation continue en présentiel peut toujours être un atout pour l’acquisition de certaines compétences ou savoir-faire, le e-learning s’impose désormais comme une voie incontournable pour rendre cette formation professionnelle plus accessible.   Chaque apprenant pourra alors, via une plateforme disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, disposer des cours et des exercices composant la formation professionnelle retenue. Chacun peut avancer à son rythme, depuis son domicile, ou son lieu de travail. Non seulement, les contraintes organisationnelles disparaissent, mais l’organisation du travail au sein de l’entreprise s’en trouve améliorée.

Et c’est en cela, que la formation continue tend à se rapprocher des études initiales, puisqu’elle associe elle-aussi les atouts de cet e-learning au bénéfice de la formation en présentiel. Avec le Blended Learning, la formation continue devient ainsi plus attirante pour les salariés (ils peuvent apprendre à leur rythme et être accompagnés) et pour les entreprises (moins de désorganisation des services, …).

Et vous, quel autre point commun voyez-vous entre études initiales et formation professionnelle ? Quelles seraient, selon vous, les décisions à prendre pour rendre  cette formation continue encore plus efficace et attrayante ?