[wpms_breadcrumb reverse="0"]

La formation continue ou les formations professionnelles ? Une diversité et une richesse de l’offre

 La formation continue ou les formations professionnelles ? Une diversité et une richesse de l’offre

Plan de développement des compétences au sein d’une entreprise ou formation continue pour changer de métier pour un salarié ? La formation continue répond à de multiples attentes, et les dispositifs se multiplient pour satisfaire à (presque) toutes les demandes.

 

Des cadres aux salariés, un panel de formations professionnelles pour satisfaire à tous les besoins

 

Si la formation initiale doit permettre aux étudiants de choisir leur avenir professionnel en fonction de leurs appétences et de leur ambition, la formation continue, elle, doit garantir aux actifs de sécuriser leur parcours mais aussi faciliter les reconversions et autres changements de métier. Tous les secteurs d’activité, tous les salariés et les indépendants, toutes les fonctions sont concernées par cette réalité, d’autant plus que le gouvernement a instauré de nouvelles règles visant à faire des compétences et des savoir-faire le socle essentiel du parcours professionnel.

Il peut ainsi s’agir de se perfectionner afin de répondre aux exigences de son emploi actuel, comme par exemple avec une formation pour devenir un expert de Microsoft Excel. Mai s il pourra aussi de garantir son parcours en cherchant à maitriser de nouveaux outils (initiation au tableau Desktop Exploitation). Ces formations continues doivent alors assurer une sécurisation du parcours professionnel, en certifiant un niveau et un savoir-faire acquis ou en donnant la possibilité aux apprenants de parfaire leur connaissance et / ou leur maitrise d’un outil ou d’un environnement.

Mais la formation continue doit également permettre aux actifs de pouvoir réorienter leur carrière professionnelle en changeant de métier. A ce titre, bien que s’appuyant sur les acquis de l’expérience, la formation professionnelle pourra alors plus s’apparenter aux formations initiales des étudiants.

Si cette formation continue est désormais bien encadrée, une catégorie d’actifs est souvent à la peine pour trouver des enseignements adaptés à leurs attentes : les travailleurs expérimentés ou Seniors.

 

La formation continue, une voie à suivre pour optimiser le travail des travailleurs les plus expérimentés

Remis au gouvernement en janvier 2020, le rapport « Favoriser l’emploi des travailleurs expérimentés », dit Rapport Bellon du nom de Mme Sophie Bellon, souligne les problématiques liées au travail des Seniors. Et la formation professionnelle fait partie des pistes retenues, pour optimiser cette situation des plus expérimentés sur le marché de l’emploi.

La situation actuelle préoccupe les salariés concernés, puisque seul 1/3 des 60 – 64 ans est en activité, les 2/3 restant ne réussissant pas à s’insérer dans le milieu professionnel. Pour pallier cette situation, le rapport Bellon explore plusieurs pistes parmi lesquelles :

  • Les formations continues longues doivent être favorisées pour garantir la reconversion professionnelle de ces salariés,
  • La généralisation d’un bilan de compétences et d’un entretien professionnel individuel pour tous les salariés à mi-carrière, et ce afin de faciliter une réorientation professionnelle
  • A partir de 45 ans, le déplafonnement du compte personnel de formation (CPF) pour tout ce qui concerne la formation continue,

 

Un dispositif complet pour faire face à toutes les attentes des salariés et des entreprises

 

En proposant des formations diplômantes et des certifications éditeurs, des formations longues et des formations courtes, des formations bureautiques et des formations informatiques, F2I Formation s’adapte donc à toutes les situations. Pour les entreprises, une des priorités peut être d’adapter le profil de leurs prochains collaborateurs à la description précise de la fiche de poste, et la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) s’imposera alors comme la réponse la plus adaptée.

De la même manière, un salarié souhaitant changer de métier ne s’inscrira plus dans le plan de développement des compétence, élaboré par son entreprise actuelle mais devra satisfaire à d’autres attentes inhérentes au projet de transition professionnelle. Il devra donc être accompagné en ce sens.

La multiplication des dispositifs, l’adaptabilité poussée à l’extrême du système de formation professionnelle en France peuvent rendre complexe la compréhension du dispositif dans sa globalité. C’est pourquoi, chaque projet doit être accompagné et validé par un expert reconnu. Et c’est une des missions de F2I Formation depuis plus de 20 ans.

COVID – 19

Informations importantes concernant la situation actuelle

En savoir en plus