[wpms_breadcrumb reverse="0"]

F2I Formation obtient la certification Qualiopi

 F2I Formation obtient la certification Qualiopi

Quels sont les critères pour bénéficier de la certification Qualiopi ?

Parce que la formation professionnelle est appelée à prendre de plus en plus d’importance, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a instauré une certification de qualité, la certification Qualiopi. Cette certification Qualiopi permet d’aider les entreprises et les citoyens à choisir plus sereinement leurs actions de formation.

Le centre de Formation F2I bénéficie désormais de cette certification Qualiopi, qui deviendra obligatoire à partir du 1er janvier 2022. Pour mieux comprendre l’importance de ce gage de qualité de la formation professionnelle, l’Institut de Formation F2I vous détaille les 7 grands critères à la base de cette certification Qualiopi.

 

 

Le référentiel de qualité pour la certification Qualiopi, 7 critères pour garantir la qualité de la formation

Ce sont des organismes agréés, qui sont chargés de valider la certification Qualiopi pour les organismes de formation. Cette certification repose sur un référentiel très détaillé listant les 7 critères, pris en compte pour cette reconnaissance de qualité.

 

1.    Le devoir d’information

Pour faciliter le choix et rendre la formation la plus accessible possible, chaque Institut doit proposer une information exhaustive aux entreprises comme aux futurs apprenants. Tous les items relatifs à l’Institut de formation doivent être clairement et précisément définis. Cette information doit être mise à jour régulièrement et concerne notamment :

  • Les prérequis, la durée, les modalités et délais d’accès pour chaque action de formation proposée
  • Les tarifs et les méthodes utilisées,
  • Les modalités d’évaluation
  • L’accessibilité aux personnes handicapées
  • Des indicateurs de résultats (lorsque la formation vise une certification professionnelle, l’organisme doit, par exemple, communiquer le taux de réussite)

 

2.    Le devoir de définir la formation au public concerné

L’Institut de formation a la charge d’analyser le besoin du bénéficiaire, que ce soit à titre personnel ou en lien avec son évolution au sein de l’entreprise, dans laquelle il évolue. C’est sur la base de cette évaluation que les objectifs sont définis et clairement exprimés. A partir de ces objectifs, les modalités de la formation sont alors définies avec la définition des méthodologies et des outils à déployer. Ce critère doit aussi prendre en compte les mesures d’évaluation pour l’acceptation des candidats.

 

3.    Le devoir d’adaptabilité vis-à-vis du public visé

« La prestation, l’accompagnement et le suivi » de la formation doivent être adaptées par rapport au public visé. Chaque catégorie de public doit faire l’objet d’une évaluation pour vérifier la pertinence et la qualité de ladite formation. C’est l’Institut de formation, qui doit également anticiper les causes récurrentes d’abandon de parcours et proposer des solutions efficientes. Des obligations spécifiques s’appliquent aussi pour les apprentis et les alternants.

 

4.    Le devoir de moyens en adéquation avec les objectifs visés

Pour réussir la formation, chaque apprenant doit bénéficier de moyens techniques et humains, que ce soit avec le matériel mis à disposition, les locaux ou encore les formateurs.  Ces moyens doivent être en adéquation avec les objectifs visés. C’est l’organisme de formation, qui supervise les intervenants extérieurs éventuels. De la même manière, les ressources pédagogiques sont elles-aussi évaluées.

 

5.    Le devoir de formation des formateurs et des intervenants

L’Institut de formation doit tout mettre en œuvre pour s’assurer que ses salariés bénéficient d’une mise à jour de leurs connaissances et compétences (formation continue). Mais il a la même responsabilité de suivi et de garantie en ce qui concerne les prestataires extérieurs.

 

6.    Le devoir d’investissement et de mobilisation

Pour bénéficier de la certification Qualiopi, chaque organisme de formation doit attester de ses efforts quotidiens pour rester à jour tant en ce qui concerne les aspects juridiques de la formation, que pour ce qui touche au contenu pédagogique des enseignements ou encore aux innovations techniques et technologiques en lien avec ce secteur d’activité. C’est un gage de durabilité et de sérieux de la certification.

 

7.    Le devoir de réactivité

L’organisme de formation doit veiller à recueillir les avis, commentaires et remarques de tous les intervenants (apprenants, enseignants, intervenants, …). Il doit répondre à ces remarques portées à sa connaissance et veiller à éventuellement apporter des correctifs lorsque cela est nécessaire.