[wpms_breadcrumb reverse="0"]

Comment la formation professionnelle peut-elle participer son niveau à la lutte contre l’épidémie ?

 Comment la formation professionnelle peut-elle participer son niveau à la lutte contre l’épidémie ?

La formation professionnelle connait comme tous les autres secteurs d’activité une crise exceptionnelle suite à l’épidémie de coronavirus qui continue à s’étendre. C’est aussi une période, durant laquelle chacun, entreprises et salariés, doit réfléchir aux opportunités en termes de formation professionnelle. La période est difficile pour toutes et tous, et l’Institut de Formation F2I vous accompagne pour y voir plus clair. 

 

La formation professionnelle en présentiel à l’arrêt avec l’épidémie de coronavirus

L’épidémie de Coronavirus Covid-19 et le confinement, qui en découle, ont mis à mal toute l’économie française. Le secteur de la formation professionnelle n’est pas épargné, notamment à cause de la limitation des déplacements et de l’interdiction des réunions. La formation continue en entreprise ou en institut de formation est donc à l’arrêt depuis plusieurs jours et ce pour une période, qui pourrait se prolonger plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Pour autant, le besoin de se former n’a pas disparu pour autant, bien que de nombreuses entreprises aient décidé de limiter voire d’arrêter totalement leur activité. D’autres en revanche ont fait le choix du télétravail, dont les autorités publiques font la promotion. Ce changement d’organisation du travail a ainsi fait naitre de nouveaux besoins de formation, notamment en ce qui concerne les outils bureautiques et informatiques, et pour faire face à ces nouvelles attentes, il peut être inconcevable de devoir reporter les réponses à apporter à plus tard.

 

 

Continuer à se former pour faire face à une situation inédite. Les défis de la formation professionnelle

Pouvoir exceller dans l’utilisation des logiciels du quotidien, comme le traitement de textes Word de Microsoft par exemple, représente, à l’heure du télétravail, un prérequis encore plus important tant pour les salariés que pour les entreprises. Il en va de même pour les infrastructures et les serveurs informatiques. Au fur et à mesure de la découverte du télétravail par de nombreux salariés, les entreprises identifient des nouveaux besoins en termes de formation continue. Il faudra y répondre dans les semaines et les mois à venir. Si tout n’est pas possible en quelques jours, il est cependant inutile, dans certains cas, de devoir patienter de longues semaines avant de prendre les décisions qui s’imposent.

D’autre part, la crise sanitaire, qui frappe aujourd’hui la planète entière, laisse présager une crise économique, à laquelle les entreprises cherchent d’ores et déjà à se préparer. Là encore, les plans de relance de l’activité sont en cours d’élaboration avec une exigence accrue en ce qui concerne les compétences des salariés. Tous les secteurs d’activité sont concernés, et la formation continue doit permettre de faire face à ces nouvelles attentes.

On comprend le paradoxe de la situation, avec une demande qui ne cesse de s’accroitre et une offre qui se réduit  dans des proportions conséquentes.

 

Le distanciel et le e-learning, des voies pour préserver la nécessité de la formation continue

Bien que la situation soit dramatique sous bien des aspects et principalement en ce qui concerne la situation sanitaire du pays, la profession professionnelle peut néanmoins faire face à cette situation inédite. En effet, les conditions actuelles font que de très nombreux salariés disposent de plus de temps libre, que ce soit en raison du confinement ou même du chômage partiel dans certains cas.

Dans le même temps, les innovations technologiques et techniques ont permis de renforcer l’offre de formation continue à distance, notamment par le biais du e-learning et du blended Learning. C’est donc le moment de s’initier à ces nouvelles modalités possibles de formations professionnelles en se formant aux outils du quotidien pour gagner en efficacité immédiatement, mais aussi en envisageant des formations continues plus longues en vue d’une certification ou même de l’obtention d’un diplôme reconnu par l’Etat.

En ces temps difficiles, les entreprises sont appelées à se préparer au mieux pour surmonter la crise mais aussi pour préparer la période d’après-crise. De leur côté, les salariés disposent toujours de leur compte personnel de formation pour tirer pleinement profit de cette période de moindre activité, même si cela nécessitera un certain temps d’adaptation.

 

Et vous, allez-vous vous engager dans une formation  continue  à distance pendant cette crise exceptionnelle ? Quelles sont les formations prioritaires selon vous en ces temps troubles ?

COVID – 19

Informations importantes concernant la situation actuelle

En savoir en plus